Informations

Dimensions réglementaires d’une place de stationnement pour personnes handicapées

Toutes places de stationnement pour personnes handicapées doivent avoir cette emprunte, en effet, pour laisser la possibilité à la personne PMR de sortir et d’entrer dans son véhicule, cette espace de 0,80m doit être préconiser. Si ces places sont crées le long d’un trottoir, la personne PMR doit avoir la possibilité d’emprunter le trottoir facilement à l’aide d’un abaissé.

 

« LE STATIONNEMENT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP « 

Depuis le 1er janvier 2017, la carte de stationnement pour personnes handicapées est remplacée par la Carte Mobilité Inclusion (CMI). Cette carte unique, sécurisée et infalsifiable remplace depuis cette date, les cartes en format papier actuellement délivrées aux personnes handicapées (carte invalidité, carte de priorité, carte de stationnement).

Les personnes en situation de handicap attendaient depuis longtemps cette évolution qui mettra fin aux fraudes diverses dont elles étaient victimes: fausses cartes, ou utilisation de la carte par un tiers. Ainsi pour lutter contre la fraude, cette nouvelle carte comprend un « flashcode » récapitulant les droits du bénéficiaire et permettant d’en vérifier la validité.

La CMI peut comprendre trois mentions:

-l’invalidité

-le stationnement

-la priorité

Cette carte sera délivrée en deux exemplaires, un à opposer sur le véhicule et l’autre à conserver dans son portefeuille.

ATTENTION!!!!!

Les cartes actuelles demeurent valables jusqu’à leurs dates d’expiration. La Carte Mobilité Inclusion sera délivrée au renouvellement de celle-ci.

carte de stationnement pour personnes handicapées

 

carte de priorité pour personnes handicapées

carte d’invalidité pour personnes handicapées

NOUVELLE CARTE MOBILITE INCLUSION DEPUIS LE 1er JANVIER 2017

CARTE MOBILITE INCLUSION DELIVREE DEPUIS LE 1er JANVIER 2017

 

………………………………………………….

LE STATIONNEMENT 

                           

Le stationnement sur trottoir accroît le déséquilibre modal en renforçant la part prépondérante de l’automobile dans l’espace public et en rendant les déplacements des piétons particulièrement incommodants et dangereux, voire pour les personnes à mobilité réduite impossible.

Le trottoir est un lieu de passage qui doit permettre à tout piéton, quel que soit sa situation (personnes âgées, maman en poussette, personne en fauteuil roulant……) de se croiser et de se dépasser sans être gênés et sans empiéter sur la chaussée.

Les trottoirs, les accotements sont réservés à la circulation des piétons, en toute sécurité ceux-ci doivent pouvoir y cheminer aisément, et doivent demeurer libre en permanence de tout obstacle.

Que la largeur du trottoir face 40cm ou 3m, le stationnement y est interdit. C’est un espace de circulation réservé exclusivement aux piétons.

Le stationnement sur trottoir oblige les piétons à descendre et à marcher sur la chaussée. Imaginez vous avec une poussette ou dans un fauteuil roulant, comment faîtes vous??????? Descendre les bordures, qui ne sont pas toutes surbaissées, vous vous retrouvez dans une situation où seul vous ne pouvez poursuivre votre chemin!!!!!!

Le code de la route est clair: « interdiction de se garer sur le trottoir et devant l’entrée carrossable de son garage »(article R417.9). Le riverain ou l’automobiliste réfractaire est passible d’une amende de 135euros.

………………………………………………………….

LA VIE DU PIETON

La continuité de la chaîne de déplacement doit être libre afin que le piéton puisse y accéder en toute liberté et sécurité.

Au traversée de chaussée, des éléments structurants visuels et repérables à la canne blanche ou au pied sont installées afin que les personnes déficientes visuelles puissent se repérer.

 

Les commentaires sont fermés.